Pharmacie Dela Place
Sans ordonnance pharmacie en ligne
Numéro français:
Téléphone international:
Votre panier
€ 0.00

Tout ce qu'il faut savoir sur l'éjaculation précoce: traitement et medicament

Qu’est-ce qu’un éjaculateur précoce ? 

Il a fallut attendre une époque récente pour parvenir à définir ce que l’on pouvait désigner par « éjaculation précoce », et l’Organisation Mondiale de la Santé explique qu’un homme parvenant à tenir au-delà de 4 minutes dans le vagin de sa partenaire sans éjaculation peut être considéré comme un homme qui contrôle. Pour faire simple donc, l’éjaculateur précoce est un homme qui éjacule entre 1 minute et 4 minutes après avoir introduit son sexe dans celui de sa partenaire.

Attention à ne pas tout confondre et à ne pas tout mélanger, en effet, aussi paradoxal que cela puisse paraître, il semblerait que les éjaculateurs précoces ne soient pas nécessairement de mauvais amants, c’est même souvent le contraire. Comment expliquer cela ? 

Article Associé: Acheter du Kamagra Oral Jelly 100mg sans ordonnance en pharmacie en ligne

Et bien il faut savoir que l’éjaculateur précoce qui est conscient de son souci à retenir son orgasme aura souvent tendance à faire en sorte de rallonger les préliminaires au maximum et de les travailler tout particulièrement, ce qui, chez la femme, est un moyen de faire monter le mercure à un rythme plus en phase avec la physiologie féminine. D’une manière générale, l’éjaculateur précoce est donc plus attentif à sa partenaire et les études montrent qu’ils compensent en devenant de véritable spécialistes s’agissant de stimuler le clitoris de leur partenaire.

Comment soigner l'éjaculation précoce, psychologie

Tout d’abord, il ne faut pas sombrer dans la sinistrose si cela vous arrive de temps en temps, car statistiquement c’est quelque chose que presque 100 % des hommes ont rencontré au moins une fois au cours de leur existence. Par ailleurs, on impute souvent ce phénomène à un désir trop intense, ce qui, aux yeux de la partenaire, peut aussi être extrêmement flatteur. Le désir n’est JAMAIS en excès !

L’éjaculation précoce, selon les sexologues est surtout affaire de psychologie, tout ou presque se passe dans la tête, il n’y a rien de purement mécanique ; on peut la soigner. Cette dysfonction est relativement courante puisqu’elle concerne entre 10 et 40 % de la population masculine et elle est souvent suivie d’une spirale de l’échec délétère.

Il s’avère que l’anxiété est un facteur important, très souvent les sujets sont convaincus qu’ils sont tout bonnement incapables de se contrôler et que leur partenaire en sera nécessairement frustrée au-delà de tout. L’éjaculateur précoce est également très souvent absolument convaincu qu’il est seul responsable du plaisir de sa partenaire, or la responsabilité est partagée, il faut en prendre pleinement conscience. Commencez par vous libérer de ces chaînes, car elle ne font qu’empirer les choses.

Quelques exercices pour régler l’éjaculation précoce

Avant tout, sachez que plus vous serez détendu d’un point de vue musculaire, et moins vous aurez de chance de connaître une éjaculation précoce, alors tâchez de vous détendre.

Voici à présent deux exercices pour améliorer votre vie sexuelle, des exercices qui se font à deux :

  • la position de la cuillère est une position parfaite pour pouvoir progresser. Procédez à une pénétration très douce et très progressive puis restez ainsi, sans aller ni venir. Attendez quelques minutes que votre érection baisse en intensité, puis demandez à votre partenaire de contracter son périnée autour de votre pénis. De votre côté, essayer de mouvoir votre sexe lentement dans le vagin de la partenaire et entamez des va et vient très doux mais profonds. Tout est dans l’acclimatation.
  • la technique du "Stop and Go" est parfaite elle aussi ; la femme est au-dessus et elle va se calquer sur le rythme dictée par l’homme. Lorsque ce dernier sent l’éjaculation monter, alors « Stop », et attendez un peu. Dès que l’homme se sent de nouveau prêt à rattaquer, il annoncera un « Go ». Par la suite, inversez les positions et tenez-vous à cette même technique. Cette méthode permet à l’homme d’être à l’écoute de son corps te de freiner à temps, avant qu’il ne soit trop tard.

Un traitement ou un médicament éjaculation précoce existe ?

Pour commencer, le premier conseil que nous pouvons vous donner, si vous utilisez des préservatifs, c’est de choisir une référence qui présente une épaisseur supérieure à la moyenne, car cela permettra d’atténuer les sensations et donc de prolonger l’acte.

Article Associé: Cialis générique (Tadalafil) 20mg sans ordonnance pas cher en ligne

Nous vous conseillons aussi d’expérimenter la technique dite du « Squeeze » (qui signifie « serrer » dans la langue de Shakespeare). Cette méthode consiste à serrer le bout du pénis entre votre index et votre pouce, juste au niveau de la base du prépuce et du gland, dès lors que s’amorce la sensation de la montée de la semence. Il s’agit de bloquer l’éjaculation afin de pouvoir ensuite reprendre le coït, presque comme si de rien n’était.

Enfin, dernier conseil purement pratique, les enquêtes démontrent qu’un homme qui s’offre ou se permet au minimum 3 éjaculations hebdomadaires verra la durée du rapport sexuel s’allonger tout naturellement.

Les traitements médicamenteux nécessitent souvent plusieurs essais pour s’assurer de leur fonctionnement. Le médicament contre l'éjaculation précoce n'agit pas de suite...

Le traitement sérotoninergique connaît un succès croissant, et s’il est appliqué au quotidien les études montrent qu’au bout de quelques semaines seulement, le sujet devient capable de retarder son éjaculation au cours de chacun de ses coïts.

Les anesthésiques ont aussi le vent en poupe et s’appliquent de 10 à 20 minutes avant le rapport. Ils se présentent sous forme de crème ou d’aérosol, mais peu d’études existent pour en fixer le taux de réussite.

D’une manière générale, la prise de médicament est vivement débattu, dans la mesure où l’après se pose souvent comme un plafond de verre que le sujet aura du mal à percer, convaincu qu’il sera de ne pas pouvoir « assurer » sans sa béquille chimique. La consultation est quoi qu’il en soit vivement préconisée, car se fermer sur soi-même ne peut avoir que des effets pervers, c’est en tout cas ce que observe ; pour régler le problème, il ne faut pas le mettre sous le tapis, mais l’exposer et en parler, il faut « crever l’abcès ».

Mon compte