Pharmacie Dela Place
Sans ordonnance pharmacie en ligne
Numéro français:
Téléphone international:
Votre panier
€ 0.00

Testostérone: quelle est l'hormone sexuelle masculine la plus connue?

La testostérone ou les hormones masculines en essence 

On a plus que souvent tendance à considérer que la testostérone est l’hormone masculine tout simplement, ce qu’il faut savoir c’est qu’elle appartient à l'ordre des stéroïdes et qu’elle est fabriquée par les testicules pour l’homme et les ovaires chez la femme. La testostérone, il faut le savoir est à la fois l’hormone du désir, mais aussi celle de la violence, c’est sans doute la raison pour laquelle l’homme, dont l’organisme est parfois saturé, a une tendance un peu plus marqué aux coups de sang !

Mais cette hormone est aussi responsable des caractères sexuels tels que la mue de la voix, la pilosité, l’accroissement de la taille du pénis et la masse musculaire. 

Article Associé: Acheter Cialis générique (Tadalafil) 20mg sans ordonnance pas cher en ligne

Elle joue aussi un rôle important dans ce que l’on appelle la spermatogenèse (production de spermatozoïdes) et influe directement sur l’humeur, sur le stress, sur certains comportements compétiteurs ou de domination. Désignée comme l’hormone de la libido, elle est aussi responsable de l’érection et de la performance charnelle.

L’hormone sexuelle pour l’homme et la femme aussi

Contrairement à l’idée reçue, la testostérone est également produite par l’organisme de la femme, en quantités moindres certes, mais elle contribue largement aussi au désir et à la capacité de ressentir des orgasmes. Fabriquée par les ovaires mais aussi par les glandes surrénales, elle est primordiale pour maintenir une libido satisfaisante. En moyenne, la femme possède un taux 10 fois inférieur dans son sang, et si ce taux devait être trop élevé, cela se traduit souvent par une peau et des cheveux trop gras, des poussées d’acné et une pilosité accrue dans des zones comme le menton, les seins voire la moustache (ce phénomène porte un nom : l’hirsutisme). Son effet est androgène et anabolisant et pour les femmes ménopausées, un apport exogène peut permettre de retrouver un appétit charnel qui serait tombé dans les limbes de l’oubli ces derniers temps. Les études montrent que non seulement l’envie de sexe revient, avec un nombre de partenaires sexuels supérieur, mais que la capacité à en retirer du plaisir est elle aussi boostée. Par ricochet, ou par effet boomerang, l’image de soi est bien meilleure et cela indubitablement et immanquablement un point positif.

Le fait de pratiquer la musculation peut s’avérer être un bon moyen de levier sur la fabrication de cette hormone mâle et les scientifiques font le lien avec la vitamine D : ils préconisent donc une exposition régulière à la lumière du soleil pour une meilleure production.

Effets d’une carence en hormones mâles

Lorsque le taux de testostérone est trop bas dans l’organisme masculin, on évoque alors l’hypogonadisme. Ce cas de figure apparaît le plus souvent en cas d’andropause, ou d’insuffisance testiculaire (mais aussi lors des chimiothérapies ou d’irradiation pour le traitement d’un cancer). On évoque aussi parfois un dysfonctionnement au niveau de l’hypothalamus. En général, chez l’homme cela se traduit par une chute de l'envie sexuelle, voire l’impuissance. C’est plus fréquent lorsque l’homme passe les 35 ans et s’approche de la quarantaine, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter si cela devait vous arriver, c’est la suite logique et le lot de tous les hommes arrivés à un certain âge.

Article Associé: Acheter du Kamagra Oral Jelly 100mg sans ordonnance en pharmacie en ligne

Que ce soit chez l’homme ou chez la femme, d’une manière générale il a été démontré qu’un taux de testostérone trop bas, ou tout du moins plus bas que la moyenne, s’accompagnait le plus souvent d’une baisse de tonus et d’une propension au lymphatisme, on peut donc en déduire que cette hormone est vraiment une clef chez les deux sexes et pas seulement chez l’homme.

Augmenter testostérone homme

L’alimentation, c’est prouvé, impacte directement la production de testostérone, que ce soit de manière positive ou de manière négative.

Tout d’abord, voici une liste d’aliments qui vont littéralement mettre un couvercle sur la cocotte-minute de votre libido et qu’il faudra donc plutôt éviter si votre désir n’est déjà pas d’une intensité folle : le soja (et donc le tofu), la menthe, les flocons de maïs, les repas trop lourds et trop gras, les aliments qui donnent mauvaise haleine (par effet de miroir sans doute), la quinine et la réglisse (utilisée pour confectionner certaines confiseries).

A l’inverse, voici une liste non exhaustive de denrées qui vont avoir tendance à renforcer la production de testostérone, et que vous devrez donc privilégier le cas échéant : les œufs, l’avocat, la grenade, la viande de bœuf, les huîtres, le fameux gingembre (d’une efficacité redoutable!), l’avoine, le thon, les crucifères (brocolis, chou de Bruxelles, chou-fleur, etc.), les noix du Brésil, les bananes et les haricots.

Tenez-vous à un régime s’appuyant sur cette base et vous noterez très vite une amélioration sensible de votre désir!

Mon compte